La fête païenne de Svetlana

Bonjour tout le monde !

C’est la toute première fois que je raconte une de mes histoires, comme beaucoup de femmes ici, je me touchais souvent sur les histoires des autres et puis un jour je me suis dis « Pourquoi pas ? »

Je me présente : Je m’appelle Svetlana, je suis une jeune femme de 20 ans d’origine Polonaise, et mon physique est fidèle à ce qu’on raconte sur les filles de l’Est. Je suis blonde aux yeux verts, grande (1m75) et j’ai de jolies formes. La nature m’a dotée d’une poitrine ni trop grosse ni trop petite, un joli 95C.

Je suis païenne depuis peu et des amis, Maxime et Gabriel, m’ont invitée à participer au solstice du 21 Juin (Litha) qui avait lieu en pleine nature. Je les connais depuis longtemps sans que jamais rien ne se soit passé entre nous. J’ai toujours eu confiance en Maxime, car il est quelqu’un de sérieux, et beaucoup moins en Gabriel, qui est très imprévisible.. Mais cela faisait longtemps que je ne les avait pas vus, et j’avais envie de leur plaire, de leur montrer combien j’étais devenue jolie avec le temps. Le jour J, je me suis donc habillée avec un joli ensemble rouge, un short en jean assez moulant et un simple débardeur afin de mettre en valeur à la fois mes longue jambes et mon décolleté sans être trop provocante pour le solstice et j’ai laissé mes longs cheveux lâchés.

Nous nous sommes retrouvés, très content de nous voir, nous avons marché avec les autres participants au solstice jusqu’à l’endroit où nous passerions la soirée, nous avons installé nos tentes et commencé à boire et à manger. L’alcool aidant, mes amis ont commencé à me regarder différemment, parfois même à me draguer légèrement, ce qui ne me déplaisait pas, car j’adore être le centre de l’attention. Il y avait beaucoup plus d’hommes que de femmes et il faut dire que beaucoup me regardaient. Un des membres nous annonce qu’il à oublié sa tente, je le rassure en lui annonçant que nous avions deux tentes et étions trois.. Je dormirai avec l’un de mes amis et lui avec l’autre. Je ne pensais pas que cette annonce ferait débuter une sorte de rivalité entre Maxime et Gabriel. Cela m’amusait beaucoup j’ai alors décidé que je dormirais avec Maxime, car j’ai confiance en lui. Gabriel à alors été beaucoup plus entreprenant à partir de ce moment là. J’ai compris qu’il me voulait à ce moment là. Tout au long de la cérémonie, il me prenait par la taille, pendant les chants, il se collait contre moi pour lire les paroles, il se mettait torse nu pour me montrer ses tatouages, j’en profitais alors pour toucher sa peau si lisse, si belle… et il m’a même demandé pourquoi je ne voulais pas dormir avec lui. Je lui ai clairement dit que je l’aimais beaucoup mais que je le savais déconneur et que j’avais pas confiance en lui. Il m’a alors regardé profondément dans les yeux et m’a dit « Je te promet que je te ferai pas de crasse ». Je sais pas pourquoi mais je l’ai cru à ce moment là. Toujours est-il qu’au moment d’aller se coucher, je me suis mise dans la tente avec Maxime et j’ai commencé à dormir… Puis j’ai été réveillée par un baiser sur l’épaule. Encore à moitié endormie, j’ai demandé « Max, qu’est ce que tu fais ? » …Mais ce n’est pas Max qui a répondu. « Ce n’est pas Max, c’est Gabriel ». Sans me laisser le temps de comprendre, il s’est mis contre moi, et a passé ses mains sous mon débardeur, sans rencontrer le soutien-gorge que j’avais enlevé pour dormir, et a commencé à me caresser les seins, à faire rouler mes tétons sous ses doigts… Mhh j’adorais ça ! Il m’a enlevé mon débardeur et s’est mis torse nu. Il m’a collée à nouveau contre lui et je pouvais sentir le frottement de sa peau sur mes tétons bien durs, c’était si bon…
Puis il m’a enlevé mon short et à caressé mon clito par dessus le tissus de ma culotte. Je me sentais devenir humide, et il s’en est vite rendu compte ! Après avoir enlevé ma culotte, il a descendu sa tête entre mes cuisse, non sans avoir mordillé mes tétons au passage, et à commencé à me lécher, mordiller le clito, faisait par moment entrer sa langue dans ma chatte tout humide, me suçotait les lèvres.. Haaan il m’a donné un plaisir fou, ne pouvant me retenir, j’ai jouis. Après quoi il a enlevé son jean et m’a doucement glissé sa queue bien dure dans la bouche. Je l’ai sucé comme s’il avait été fait de chocolat, j’adorais le sentir dans ma bouche, sa main, posée sur ma tête sans m’imposer quelque pression que ce soit m’excitait au plus haut point ! Il m’a empêchée de continuer et je me suis mise a quatre pattes, me cambrant et en frottant ma chatte trempée sur sa queue, pour lui montrer comme j’avais envie qu’il me prenne. Ce qu’il n’a pas tardé à faire. Il a enfilé un préservatif et s’est enfoncé d’un coup d’un seul en moi, mettant sa main sur ma bouche pour qu’on ne m’entende pas crier, et il a commencé a aller et venir, tout doucement au début, puis de plus en plus vite, me faisant gémir de plaisir. Il m’a fait poser ma poitrine au sol pour que je sois plus cambrée encore, et me pétrissait les fesses avec ses mains, les écartant pour voir sa queue glisser en moi et cela m’excitait encore plus ! J’ai jouis une deuxième fois et il n’a pas tardé à me rejoindre dans mon plaisir, j’ai senti sa queue tressaillir au fond de moi. Puis il s’est retiré et nous nous sommes rendormis l’un contre l’autre.

Le lendemain matin, je suis partie très tôt avant que tout le monde se réveille, j’ai regagné ma voiture et suis rentrée chez moi. Plus tard dans la journée, j’ai envoyé un sms à Maxime pour savoir où il était passé. Il m’a répondu qu’on avait l’air d’en avoir envie tout les deux et qu’il a préféré laisser sa place, mais qu’à entendre mes gémissement, depuis la tente à côté, il aurait peut-être finalement du rester. Je crois que je ne vais pas m’ennuyer avec eux au prochain solstice !

Je vous embrasse de partout !
Svetlana.